Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éclectisme des goûts : lecture, Histoire, défense, Star Wars. Des choses à partager et faire découvrir au gré de l'inspiration.

La Conduite de la Guerre, William Langewiesche.

J'ai achevé cette semaine la lecture de cet opuscule dont le thème est le massacre d'Haditah en 2006 (après avoir subi un attentat, une escouade de Marines tua une vingtaine de civils irakiens). De William Langewiesche, j'avais lu il y a quelques années American Ground, livre abordant la reconstruction du centre de Manhattan après la destruction du World Trade Center. J'avais été séduit par la concision et la clarté de son style, sa capacité à basculer de la narration des attentats le 11 septembre à un aspect concret mais méconnu du post-11 septembre : le déblaiement des ruines à Ground Zero.

Nous retrouvons ces mêmes caractéristiques dans La Conduite de la Guerre (titre à mon sens mal traduit ; le titre original : Rules of Engagement correspond beaucoup plus au propos de l'auteur et est parfaitement compréhensible en français). Long d'à peine plus de 100 pages, l'ouvrage se lit en quelques heures. Repartant des événements (l'explosion d'un IED au passage d'un convoi américain suivi d'une tuerie aux circonstances peu claires), William Langewiesche s'interroge sur les origines d'un événement qui devait fatalement survenir, sans toutefois se livrer à un réquisitoire en règle de l'intervention américaine en Irak. Le décalage entre les cultures irakiennes et américaines, les fameuses règles d'engagement qui conduisent à des réactions automatiques et inadaptées. Le tout déclenchant un cercle vicieux dont la fin semble inévitable.

La Conduite de la Guerre n'est pas un livre documentaire. Des faits, nous n'apprendrons que les détails essentiels tandis qu'en 2008, année de rédaction du livre, le sort des protagonistes est toujours en suspens et la procédure judiciaire encore en cours. C'est un focus sur un événement particulier dont les origines et le déroulement cristallisent le cercle vicieux dans lequel les Etats-Unis sont engagés à l'époque. En 2008, le livre est une invitation à la réflexion sur ce que représente ce conflit pour l'Amérique. Aujourd'hui, il nous rappelle que les choses peuvent déraper au moindre grain de sable et l'engrenage infernal s'enclencher inexorablement.

Lu en mai 2016.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article