Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éclectisme des goûts : lecture, Histoire, défense, Star Wars. Des choses à partager et faire découvrir au gré de l'inspiration.

L’Empereur Justinien, de Pierre Maraval


L’histoire byzantine m’a toujours fasciné. Plus jeune, j’ai lu et relu plusieurs fois l’Histoire de Byzance, de John Julius Norwich. En 2009, je m’étais rendu à Istanbul et j’avais été happé par la beauté vertigineuse des anciens monuments byzantins, vestiges de la grandeur de l’Empire romain d’Orient. Sur le plan ludique, j’ai passé des heures et heures à la tête de l’Empire byzantin dans Crusader Kings II. Le jour où je suis tombé sur l’Empereur Justinien, de Pierre Maraval, j’avais été attiré par l’idée d’une courte biographie de cet empereur.  Ce livre est sur mes étagères depuis deux ou trois ans. Pris par le temps ou mon intérêt concentré sur d’autres périodes historiques, je n’avais toujours pas pris le temps de le lire. C’est chose faite cette semaine.

L’Empereur Justinien, de Pierre Maraval, est un livre au titre trompeur. En réalité, il s’agit moins d’une biographie de Justinien que d’une présentation de l’Empire byzantin (Pierre Maraval écrit d’emblée adopter cette appellation postérieure par souci d’éviter toute confusion) sous son règne. L’ouvrage se découpe en parties thématiques (cadre géographique, les acteurs du règne, économie et société, les guerres, la politique religieuse). Le style est synthétique. J’ai mieux compris la forme du livre lorsque j’ai réalisé qu’il s’agissait de la réédition d’un Que sais-je ? publié en 1999. Sur Justinien en tant que tel, Pierre Maraval a publié en 2016 une véritable biographie aux éditions Tallandier.

Sur le fond, ce court ouvrage de Pierre Maraval est intéressant pour une approche synthétique de l’histoire byzantine à ce tournant de son histoire. L’Empire romain d’Occident a disparu il y a quelques décennies, l’Europe et le bassin méditerranéen sont largement christianisés, l’Islam n’a pas encore émergé en Arabie. Le cadre religieux et institutionnel hérité de l’Antiquité romaine est en pleine transition. Justinien, nourri de culture classique, entame une politique active de reconquête des anciennes provinces occidentales de l’Empire. Au VIIe siècle, la titulature latine des empereurs disparaîtra au profit d’une titulature grecque. Le livre de Pierre Maraval fournit une photographie assez claire de l’Empire byzantin au VIe siècle, avec cependant les défauts de ses qualités. La synthèse ne fait qu’effleurer certains aspects dont le lecteur devine pourtant l’immense érudition de l’auteur sur ces sujets. Les parties sur la guerre ou la religion sont constituées d’un enchaînement de faits assez fastidieux à lire. Ainsi, je suis globalement resté sur ma faim en lisant cet ouvrage. Tant sur la forme que sur le fond, l’Empereur Justinien, de Pierre Maraval, est conforme à un Que sais-je ? Un lecteur désireux d’aborder l’histoire byzantine pourra y trouver son compte mais seulement sur une courte période de l’histoire de cet empire millénaire.

Octobre 2021

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article