Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éclectisme des goûts : lecture, Histoire, défense, Star Wars. Des choses à partager et faire découvrir au gré de l'inspiration.

Charles le Chauve, l’empire des Francs, de Laurent Theis


C’est la simplicité de sa couverture qui attiré mon regard sur ce livre. Sur une couverture blanche, une représentation de Charles le Chauve, paré de ses attributs royaux, surmonte le titre Charles le Chauve, l’empire des Francs. Ecrit par Laurent Theis, historien médiéviste réputé, cet ouvrage brosse, à travers onze dates marquantes de la vie de Charles le Chauve, un tableau à la fois de la vie de ce petit-fils de Charlemagne et des Carolingiens. Le sujet s’annonce passionnant, tant je connais peu de choses sur cette période de l’histoire européenne, lorsque les frontières et les nations sont encore des notions mouvantes.

Passionnant, ce livre l’est en effet. Charles le Chauve, l’empire des Francs, de Laurent Theis, s’appuie sur l’érudition de son auteur, dont le texte laisse paraître une connaissance aigue de la période. A travers le récit de l’historien transparaît le caractère probablement long et ingrat du travail des sources, souvent fragmentaires. Le chercheur fonctionne alors par rebond : une source ultérieure lui permettant de combler le vide d’un épisode similaire survenu quelques décennies auparavant. La plume n’est pas en reste. Laurent Theis manie une langue élégante, dont il démontre la maîtrise par l’emploi bien placé d’expressions plus verbales, ou bien par un certain humour pince sans-rire, dont la dernière phrase du livre constitue une démonstration. Quelques pages suffisent pour embarquer le lecteur dans le récit du règne de ce monarque carolingien.

Le choix d’un arrêt sur images par date est habile. Chacune est le prétexte à un développement thématique (la religion, la guerre, la dynastie carolingienne, la dignité impériale, etc.) du règne de Charles le Chauve au travers d’une trame biographique. Laurent Theis délivre ainsi un panorama assez complet du royaume de Francie occidentale, dont l’ossature donna progressivement naissance à la France médiévale. Il parvient également à faire voir au lecteur qui fut Charles le Chauve, héritier d’un prénom glorieux, celui de Charlemagne, benjamin d’une ambitieuse fratrie, croyant sincère, homme réfléchi mais décisif dans l’action, déterminé jusqu’à recueillir le titre impérial.

Tout cela rend l’ouvrage passionnant et agréable à lire. J’ai découvert une période riche dans tous les domaines dont les événements, sans y voir de déterminisme, permettent de mieux comprendre certains aspects des mémoires nationale et européenne.

Décembre 2021

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article