Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éclectisme des goûts : lecture, Histoire, défense, Star Wars. Des choses à partager et faire découvrir au gré de l'inspiration.

Stalin’s War on Japan : the Red Army’s Manchurian Strategic Offensive Operation 1945, de Charles Stephenson


Jamais deux sans trois : après la Mandchourie oubliée, Grandeur et Démesure de l’Art de la Guerre soviétique, de Jacques Sapir et the Soviet Strategic Offensive in Manchuria, 1945, August Storm, de David Glantz, j’ai achevé la lecture d’un troisième ouvrage consacré à cette campagne, Stalin’s War on Japan : the Red Army’s Manchurian Strategic Offensive Operation 1945, de Charles Stephenson. Le lecteur de cette recension aura compris que l’offensive soviétique de 1945 en Mandchourie fait partie de mes centres d’intérêt du moment. En effet, cette campagne constitue à mon sens une riche matière d’enseignements sur la conception, la planification et la conduite des opérations. A l’aune de l’actuelle guerre en Ukraine, j’y ai trouvé une fructueuse source de réflexions.


Inévitablement, troisième d’une série de lectures sur le sujet, Stalin’s War on Japan : the Red Army’s Manchurian Strategic Offensive Operation 1945 passe sur le grill de la comparaison. Il s’en sort bien dans la mesure où chacun des trois livres a un objectif différent. La Mandchourie oubliée, de Jacques Sapir, s’appuie les campagnes menées en Mandchourie (dont celle de 1945) pour développer une réflexion sur la pensée militaire soviétique. August Storm, de David Glantzest une analyse fouillée qui se place aux niveaux stratégique et opératif. Quant à Stalin’s War on Japan : the Red Army’s Manchurian Strategic Offensive Operation 1945, il s’agit avant tout d’une synthèse sur le sujet. Ces trois lectures se complètent très bien.


Le point sur lequel Stalin’s War on Japan : the Red Army’s Manchurian Strategic Offensive Operation 1945 souffre de la comparaison est en revanche celui du récit des opérations militaires. Charles Stephenson ne possède pas une plume très heureuse pour narrer les combats menés et s’égare très souvent au niveau tactique, voire micro-tactique. Ce qui est antinomique avec le principe d’une synthèse. Ce n’est pas vraiment important dans la mesure où l’auteur écrit lui-même que pour le lecteur désireux de se plonger au cœur des aspects militaires, David Glantz constitue une référence incontournable.


Le point fort de l’ouvrage est ailleurs. Long de 150 pages (hors notes et bibliographie), Stalin’s War on Japan : the Red Army’s Manchurian Strategic Offensive Operation 1945 constitue le bon compromis pour le lecteur qui cherche à approfondir ses connaissances sur cette campagne avec une lecture courte. L’ouvrage de Charles Stephenson se montre tout particulièrement intéressant lorsqu’il aborde les aspects stratégiques et politiques liés au déclenchement de l’offensive de Mandchourie de 1945 (conférences alliées de Yalta et Potsdam, processus de décision politique du Japon, conséquences géostratégiques de l’offensive). Je le recommande au lecteur anglophone désireux de découvrir la fin de la Seconde Guerre mondiale sous un autre angle. 


Mai 2022
 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article