The Soviet Strategic Offensive in Manchuria, 1945, August Storm, de David Glantz

Publié le par hogass_1864


Il y a quelques semaines, la lecture de la Mandchourie oubliée, Grandeur et Démesure de l’Art de la Guerre soviétique, de Jacques Sapir, a suscité chez moi un très grand intérêt pour cette opération majeure. Restée à l’ombre des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, cette campagne a pourtant eu des conséquences géopolitiques majeures tout en constituant une démonstration éclatante de l’art opératif soviétique. J’ai donc souhaité approfondir mon étude de cette offensive à travers la lecture de The Soviet Strategic Offensive in Manchuria, 1945, August Storm, de David Glantz.

Qui est David Glantz ? Officier de l’US Army et historien militaire, David Glantz s’est fait connaître par ses recherches poussées sur les campagnes de l’Armée rouge durant la Seconde Guerre mondiale et la pensée militaire soviétique. Fondateur et rédacteur en chef du Journal of Slavic Military Studies, il est le prolifique auteur de multiples ouvrages. J’avais beaucoup entendu parler de David Glantz sur des forums ou les réseaux sociaux. En plus de mon intérêt pour l’offensive de Mandchourie, j’étais donc très curieux de découvrir cet auteur.

Pour être franc, The Soviet Strategic Offensive in Manchuria, 1945, August Storm est une lecture aride. La mise en page est austère. Les cartes sont à la limite de l’illisible. Des tableaux remplis de données parsèment le livre. Le propos est pointu, aborde des sujets assez techniques, de l’articulation des corps blindés et mécanisés soviétiques à la préparation logistique de l’opération. Si l’anglais de David Glantz est assez clair, le rappel systématique du grade et nom de son commandant peut alourdir les phrases (surtout quand trois unités différentes sont évoquées : ainsi "Pashkov ordered Colonel I.A Tepliakov's 390th Rifle Division and Lieutenant Colonel S.F Zamidchenko's 172nd Tank Brigade to lead the assault across the Ussuri River, followed by Major General G.A Vasilevich's 35th Rifle Division in the corps's second echelon"). Cela peut rebuter du monde. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié cette méticulosité de David Glantz. 

David Glantz propose une analyse et un récit fouillés, doublement passionnants car non seulement elle immerge le lecteur dans les tréfonds d’une campagne méconnue, mais également car des sujets habituellement peu courus des historiens militaires sont abordés en détail. La logistique, l’articulation des forces, la planification : tout cela est décrit point par point et offre une riche matière pour qui veut réfléchir aux enseignements de cette campagne. Cet opus, consacré aux niveaux stratégique et opératif, est doublé d’un autre centré sur le niveau tactique (non lu encore).

Au lecteur désireux de découvrir l’offensive de Mandchourie, je ne recommande pas The Soviet Strategic Offensive in Manchuria, 1945, August Storm. Pour cela, la Mandchourie oubliée, Grandeur et Démesure de l’Art de la Guerre soviétique,  de Jacques Sapir, malgré ses faiblesses, suffit largement. En revanche, il ravira le lecteur désireux d’explorer en profondeur les opérations de l’Armée rouge en Mandchourie. Pour ma part, j’ai passé un excellent moment de lecture.

Pour le lecteur intéressé, le texte de David Glantz, publié originellement dans les Leavenworth Papers en 1983, est disponible gratuitement ici.

Mai 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article