Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éclectisme des goûts : lecture, Histoire, défense, Star Wars. Des choses à partager et faire découvrir au gré de l'inspiration.

Seven seconds to die : a military analysis of the Second Nagorno-Karabagh War and the future of warfighting, de John Antal


Avec cette dernière lecture, Seven seconds to die : a military analysis of the Second Nagorno-Karabagh War and the future of warfighting, de John Antal, je m’aventure vers l’actualité récente : celle de la guerre entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan de septembre à novembre 2020. Comme beaucoup, j’ai vu passer ces nombreuses images d’attaques de drones ou de munitions rôdeuses. Celles-ci, au-delà de leur caractère spectaculaire, ne donnent qu’une image parcellaire des opérations et des enseignements que l’on peut en retirer. 

J’étais donc à ce titre très intéressé par l’ouvrage de John Antal, colonel à la retraite de l’US Army, et son angle d’approche d’une analyse militaire de ce conflit. Publié en avril 2022, Seven seconds to die : a military analysis of the Second Nagorno-Karabagh War and the future of warfighting souffre malheureusement du surgissement dans l’actualité de la guerre en Ukraine. Celle-ci, ses images ou les premières leçons, introduisent chez le lecteur un biais majeur qui vient percuter de plein fouet le livre de John Antal. Je me suis ainsi retrouvé instinctivement plaquer à chaque page une grille de lecture issue de ce que j’ai pu lire ou observer sur les actuels combats en Ukraine. Il est tentant de vouloir infirmer ou confirmer les analyses de John Antal à partir de ces derniers mais le caractère trop récent de ce qui se passe en Europe de l’Est m’incite plutôt à ne pas vouloir tirer trop vite de conclusions définitives. 

Sur l’ouvrage même, j’ai d’emblée ressenti de la circonspection en lisant John Antal se citer lui-même en ouverture de son introduction (d’autant plus que le fond de la citation est lui-même plus que discutable). Ce genre d’entrée en matière fragilise à mon sens la suite du propos de l’auteur qui se retrouve vite affublé du chapeau de pédant. Ne voulant pas condamner le livre dès les premières lignes, j’ai néanmoins passé outre en me plongeant dans la suite. 

Long de 170 pages, rédigé à partir de sources ouvertes, Seven seconds to die : a military analysis of the Second Nagorno-Karabagh War and the future of warfighting se découpe en trois grandes parties : le contexte de la guerre et les opérations ; plusieurs chapitres consacrés à divers aspects techniques ; les enseignements du conflit. Si la première partie est très intéressante pour prendre de la hauteur sur les événements en reprenant leur déroulement, la deuxième est plus inégale. John Antal insiste fortement sur le rôle déterminant des drones ou réfléchit sur l’avenir du char mais noie ses arguments dans des aspects techniques pas toujours utiles. La troisième énumère une série d’enseignements et constitue une base de réflexions mais leur rédaction est souvent trop courte et laisse le lecteur sur sa faim.

Globalement, j’ai trouvé le livre déséquilibré et plutôt décevant. L’ensemble ouvre des axes de réflexion discutables (peut-on tirer des conclusions générales limité à un cadre espace-temps précis, notamment caractérisé par le milieu montagneux) mais intéressant. Toutefois, largement axé sur la robotisation et son impact sur les opérations ou le futur de la guerre, Seven seconds to die : a military analysis of the Second Nagorno-Karabagh War and the future of warfighting délaisse l’analyse de différents aspects. Tout d’abord, John Antal évoque à peine la logistique. Quelle organisation logistique dans cette région montagneuse et cloisonnée ? Comment ont été planifiés et gérés les stocks ? Le rôle des proxies (mercenaires syriens ou libyens) n’est pas davantage abordé. Enfin, les fondamentaux de la manœuvre et leur application ne sont pas analysés. John Antal manque ici un point essentiel de sa réflexion : comment analyser le futur de la guerre sans mettre en relief ce qui semble constituer des constantes ? 

Juillet 2022
 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article