Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éclectisme des goûts : lecture, Histoire, défense, Star Wars. Des choses à partager et faire découvrir au gré de l'inspiration.

La Guerre de Cent Ans - Apprendre à vaincre, d’Amable Sablon du Corail

L’examen du contenu de ce blog montrera que le Moyen-Âge ne figure pas dans mes périodes de prédilection. Dans l’histoire médiévale, l’Empire byzantin et son héritage gréco-romain millénaire m’ont toujours plus intéressé que l’Europe occidentale féodale. Je ne conteste pas la richesse de ces temps sur les plans politique, culturel, social, militaire : l’historiographie a bien démontré que le Moyen-Âge est loin d’être une période d’obscurantisme. Mais à quoi tiennent ces goûts en histoire ? Il y a ici une intéressante réflexion. Pourquoi est-ce que les guerres de Louis XIV m’intéressent-elles plus que celles de Louis XIII ou les guerres de religion ? Pourquoi l’étude de la campagne de Belgique de 1815 me passionne-t-elle autant alors que le reste du Premier Empire m’intéresse mais sans plus. Les périodes vont et viennent. Les préjugés et la méconnaissance masquent l’intérêt que d’autres pourraient avoir. Ce n’est qu’avec la lecture de l’excellent livre de Clément Oury sur la Guerre de Succession d’Espagne que je me suis découvert un goût pour l’Epoque moderne. Sans aller jusqu’à dire que la Guerre de Cent Ans - Apprendre à vaincre, d’Amable Sablon du Corail a été le déclic d’une passion pour le Moyen-Âge ou la Guerre de Cent Ans, il m’a sorti de ma zone de confort historique et m’a beaucoup appris.

La structure de l’ouvrage s’articule autour du déroulement chronologique de la Guerre de Cent Ans. Compte tenu de l’amplitude chronologique et géographique (la France est un pays immense pour l’époque), la Guerre de Cent Ans - Apprendre à Vaincre, est avant tout une œuvre de synthèse. Amable Sablon du Corail mène bien son affaire et suscite dès les premières pages l’intérêt du lecteur. Ses développements sur la fiscalité, élément clé pour alimenter l’effort de guerre de chacun des belligérants, sont passionnants et montrent en quoi l’onde de choc de la Guerre de Cent Ans a traversé les siècles. La fondation d’une armée permanente à travers la création des compagnies d’ordonne par le roi Charles VII a également des répercussions majeures sur plusieurs siècles. C’est à travers de telles analyses qu’Amable Sablon du Corail montre bien qu’il sait aborder son sujet par le haut sans se cantonner à une énumération factuelle. C’en est cependant parfois frustrant car le lecteur sent que l’auteur pourrait en dire plus mais le format du livre (395 pages, hors notes et bibliographie) impose nécessairement des contraintes en termes de texte. Des orientations bibliographies bien fournies et les notes offrent au lecteur curieux de multiples pistes de lecture.

Le style d’Amable Sablon du Corail est clair et fluide. L’oralité est présente à plusieurs reprises sous forme d’expressions placées ici et là. Ce point n’est pas gênant dans la mesure où cela s’équilibre très bien avec une écriture maîtrisée, lui donnant du rythme et du corps. A cela s’ajoute une touche d’humour pince-sans-rire, instillée avec finesse tout au long du livre. Tous ces éléments donnent un caractère et une saveur particulières à la lecture, particulièrement agréables.

Prenant sans difficulté de la hauteur, la Guerre de Cent Ans - Apprendre à vaincre narre et analyse avec brio les tenants et aboutissants de ce conflit commencé sans être vraiment commencé, terminé sans être vraiment terminé. Le poids du roman national pèse dans l’imaginaire collectif de la Guerre de Cent Ans. Un tel ouvrage trouvera sans mal sa place dans une bibliothèque afin d’apporter un éclairage fourni et érudit sur ce conflit médiéval.

Octobre 2022

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article