Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éclectisme des goûts : lecture, Histoire, défense, Star Wars. Des choses à partager et faire découvrir au gré de l'inspiration.

Les Diadoques : s'en souvenaient-ils?

L’Histoire de l’Hellénisme est un livre qui se savoure lentement. Nous parcourons au fil des pages une passionnante fresque historique, écrite de main de maître par Johann Gustav Droysen, qui nous emmène de la Grèce aux confins de l’Asie centrale. Certes, l’histoire d’Alexandre le Grand et de ses conquêtes nous est familière. Mais celle des Diadoques, les Successeurs, est encore plus palpitante.

La mort du roi en 323 avant JC secoue durablement l’empire. Les généraux d’Alexandre, unis autour de sa personne, se déchirent. Les ambitieux se dévoilent, intriguent et se lancent dans l’aventure du pouvoir les uns après les autres. Ils entraînent notamment avec eux les vétérans macédoniens, ceux qui quelques années auparavant sont partis à la conquête de l’Asie sous la bannière d’Alexandre. Vingt ans après le début de l’invasion de l’Empire perses, les Argyraspides constituent ainsi une force de combattants aguerris et craints malgré le poids des ans. Les grandes heures du Granique et d’Issos sont devenues lointaines. Les anciens frères d’armes luttent désormais les uns contre les autres. Toute grande œuvre est-elle vouée à s’écrouler après sa création ? Alexandre a laissé son nom et sa gloire à la postérité mais son empire est aux mains d’ambitieux sans scrupules. Perdiccas, Antipater, Eumène, Antigone, Ptolémée, Séleucos… Ils se lancent dans une course impitoyable vers le pouvoir. Alliances, trahisons et révoltes se succèdent. Le souvenir d’Alexandre légitime désormais leurs prétentions. Se souvenaient-ils, ces hommes, des épreuves vécues ensembles ? Se souvenaient-ils des longues marches dans le désert ou la montagne ? Se souvenaient-ils du sang versé ensemble sur les mêmes champs de bataille ? Se souvenaient-ils des du vin, des libations et des rires partagés ensembles lors des banquets ? S’en souvenaient-ils au moment de se retrouver face à face sur les champs de bataille, luttant pour le pouvoir ? Au-delà des faits et des ambitions, nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur les réflexions intimes qui peuvent traverser un homme.

Le récit des guerres des Diadoques se lit comme une aventure pleine de rebondissements. La marche vers le pouvoir est pleine d’embûches et la chute bien souvent mortelle. L’Histoire des Successeurs d’Alexandre possède une incontestable dimension dramatique qui rend sa lecture passionnante. Perdiccas, gouverneur général de l’empire, est au sommet du pouvoir, lorsqu’il est assassiné par ses propres hommes. Comment ne pas être sensible par le récit haletant de la course-poursuite entre les armées d’Antigone et d’Eumène ? Ce dernier déploie un talent et une énergie désespérée mais la victoire lui échappe de peu après la trahison de ses satrapes. La victoire ne semble jamais ni acquise, ni définitive. Antigone, après avoir vaincu Eumène et pris le contrôle de la partie orientale de l’empire, fait immédiatement face à une coalition qui soulève la Grèce, l’Egypte et la Thrace contre lui. Les batailles opposent phalanges de piquiers, cavaliers helléniques ou orientaux, éléphants de guerre. Les généraux rivalisent de stratagèmes pour tromper l’ennemi. La guerre se déroule du Péloponnèse au territoire de l’actuelle Iran. Le monde hellénistique se construit petit à petit dans ce récit emporté par la belle écriture de J.G Droysen.

Reprise de la lecture.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article